04 juin 2011

Paris 4ème jour

Nous voilà déjà au 4ème jour de notre séjour. Aujourd'hui nous prenons la voiture pour aller visiter le chateau de la Malmaison ou vécurent Napoléon Bonaparte et Joséphine.
Je vous emmène!!!

Pour mon mari qui s'interesse de près a l'histoire de Napoléon ce chateau était une étape obligée de notre voyage et il admire avec interêt la façade de ce charmant chateau.





La Salle de billards située au rez-de-chaussée était consacrée au jeu de billard depuis 1703. Elle a été restaurée dans les tons d’origine et remeublée comme à l'époque de Joséphine qui faisait parfois une partie de billard au moment du dîner : on peut donc y voir un grand billard d'acajou orné de bronze doré avec son éclairage et plusieurs tables à jeu.


Le Salon de musique: Lors des concerts, les artistes s'installaient dans le salon de musique, les invités dans la grande galerie. On aimait interpréter des romances accompagnées à la harpe ou à la guitare, les compositions d'Hortense ayant souvent la faveur des invités.
Nous y avons admiré une harpe à 8 pédales et 39 cordes ayant appartenu à Joséphine.




La Salle à manger
Dès 1703 une salle à manger est mentionnée à cet emplacement ce qui est tout à fait exceptionnel pour l'époque car même sous l'Empire on ne la rencontre que dans les grandes maisons et dans les palais impériaux.
Le mobilier était simple comme dans toutes les salles à manger : deux fauteuils pour Napoléon et Joséphine, douze chaises pour les invités, une grande table en acajou et des consoles le long des murs.





La bibliothèque inspira à Bonaparte de la déception car il trouvait que " cette pièce ressemblait à une sacristie d'église ". Pourtant de très belles colonnes et des bibliothèques d'acajou livrées font un ensemble élégant et plein d'imagination. Composée d'environ 4500 livres qui ont tous été dispersé lors de la vente de 1829, la bibliothèque a aujourd'hui retrouvé près de 500 ouvrages qui portent le B-P de Bona-Parte auxquels se sont ajoutés 700 livres précieux aux armes de Napoléon et de Marie-Louise provenant des bibliothèques impériales.






La salle de la frise dans laquelle nous avons pu voir un charmant berceau (j'adore les berceaux!!!) et des sièges décorés de cygnes.





L'Appartement de Joséphine
Installé en 1800 dans la partie nord du château, l'appartement que le couple partagea pendant plusieurs années resta à l'usage exclusif de Joséphine après 1803. On y accède par une antichambre très simplement meublée où se tenaient habituellement les valets de pied, puis on entre dans la chambre de l'Impératrice, somptueusement réaménagée en 1812 en forme d'une tente à seize pans agrémentée de nombreux miroirs afin de la rendre plus claire A la suite de cette pièce se trouve la chambre à coucher ordinaire, plus lumineuse et ensoleillée, où Joséphine s'installait volontiers pour lire ses livres de botanique ou écrire sa correspondance. Dans les placards étaient conservés ses nombreux bijoux et ses parures de pierres précieuses.


La chambre d'apparat est impressionant mais je prèfère la douceur de la chambre privée.






L'Appartement de Napoléon
Au début de leur installation à Malmaison, Napoléon et Joséphine avaient fait chambre commune dans ce qui est l'actuelle chambre à coucher de l'Impératrice. Mais vers 1803 Napoléon décida de se rapprocher de sa bibliothèque et s'installa au sud dans deux petites pièces situées juste au dessus de la salle du Conseil et de la bibliothèque.




Salle des atours
Cette pièce située au-dessus de la chambre de Joséphine a été aménagée en 1812 et a conservé les simples placards de chêne qui abritaient la fastueuse garde-robe de l'Impératrice.La mode est la raison de vivre de Joséphine, elle l'a créée avec la complicité de son couturier Louis-Hippolyte Leroy et y dépense des sommes fabuleuses. Outrepassant même les souhaits de l'Empereur qui voulait développer le commerce de luxe, elle n'hésitait pas à commander en une seule année 985 paires de gants, 556 châles, 520 paires de souliers, ou 136 robes. Deux fois par an elle montait dans la salle des atours pour passer en revue les vêtements qu'elle souhaitait mettre à la réforme. Six de ses grands habits de cour sont revenus à Malmaison, certains en tulle, brodés d'or ou de platine, d'autres en soie ou en velours.

On y voit entre autre : Une Robe de cour et traine de Josephine
Cette robe et son " bas de robe " (ou traîne) sont en Gros de Tours brodé de fils et de paillettes d'or et d'argent avec des cabochons de cristal. Les somptueuses broderies reproduisent des rameaux et des branchages, associés à une bordure de fleurs de lotus et d'œillets dans le bas.





Le pavillon d’été
Ce petit pavillon octogonal fut construit vers 1790. Napoléon l'utilisait en été comme cabinet de travail et aimait beaucoup s'y rendre depuis sa bibliothèque en empruntant l'allée d'arbres. Il était meublé simplement avec un canapé ceinturant la pièce, huit coussins et une tenture murale, l'ensemble étant de couleur jaune avec galon de laine noire ou bleue.. Parfois Bonaparte préférait s'installer pour travailler devant une table placée sous les arbres à l'extérieur du pavillon.


Tranquille et charmant endroit!!!





La roseraie
Entre 1803 et 1814, Joséphine envoie des botanistes à travers le monde pour enrichir la collection de sa roseraie de la Malmaison qui rassemble plus de 242 cultivars dont 167 roses galliques. Le pépiniériste John Kennedy traversait la Manche pour la fournir en roses. Les collections de la Malmaison ont été un trésor pour les pépiniéristes français. Leur catalogue de 1791 comportait 25 espèces, celui de 1829 en comptait 2562.


Nous y avons sentis des roses merveilleusement parfumées aux noms évocateurs comme "Cuisse de nymphe", "York et Lancastre", "Majestueuse", "Belle de Crécy"...








Au détours d'un chemin nous apercevons une statue de Napoléon et après l'avoir salué nous reprenons la route pour rentrer à l'hôtel.



Une visite un peu mélancolique, ou l'empreinte de Joséphine, laisse le souvenir de la vie d'une femme amoureuse parfois un peu versatile, qui connut la joie et la peine dans ce chateau paisible.

8 commentaires:

Le marmiton de ces dames a dit…

quel bel article, ma belle, tu a su recréer la magie du lieu. tu me donnerais presque l'envie d'y retourner

nansou a dit…

Quelle visite guidée magistrale !

EL DIABLO a dit…

euh vous avez salué la statue de Napoleon??? j'espère qu'il vs a répondu...

Little Nala a dit…

Superbes photos. Et très bien raconté de surcroît.

Anonyme a dit…

Une véritable visite guidée. Ca donne envie d'y aller

jardin parfumé a dit…

Marmiton: quand tu veux mon doux!!!

Nansou: merci beaucoup à toi!!!

Fred: euh non pour tout dire il n'a pas été très poli. Que veux tu? C'est l'empereur!!! (rires)

Little Nala: merci à toi aussi.

Claire: bonjour et bienvenue dans mon jardin! Tu peux franchement y aller, tu y fera une promenade dans le passé, calme et sereine.

Sylvie a dit…

Ce lieu est magnifique, en effet. Tu as su le mettre en valeur sur ton blog.
Merci pour le partage Titine.

jardin parfumé a dit…

Sylvie: mais de rien